Photo de Pierre sous la citadelle Chemin sur le Contadour

...Un fil conducteur m'était nécessaire, une sorte de satellite mental qui me permettrait de voir au loin Forcalquier et ses passions... (Les romans de ma Provence)

Pierre indigné

Rubrique de l'indigné permanent



Signature de Pierre Magnan

Décembre 2008

La ville de Manosque, ma ville natale, se targue orgueilleusement d'avoir dépensé 150 000 euros pour les superbes illuminations de sa commune pour les fêtes de fin d'année. En ceci elle ne se différencie guère de ses consœurs Forcalquier, Digne et Sisteron ni de celles de toute la France, on peut même dire de toute l'Europe. Si l'expression danser sur un volcan n'existait déjà, il faudrait l'inventer !

On dit : C'est pour les tous petits !. En réalité c'est pour faire oublier avec ces tigres de papier de couleurs féeriques, que nous sommes par notre faute à tous responsables de nos propres malheurs.

A-t-on assez adulé les golden boy à 200 000 euros par mois ? Les a-t-on assez enviés ? Avons-nous assez poussé nos descendants à le devenir à leur tour?

Mais il faudra bien sortir de l'illusion le 2 janvier venu ! Alors que dès le 15 février c'est le premier tiers de nos impôts qu'il faudra bien payer. Et décrocher les illuminations féeriques (ce qui nous sera encore facturé par le biais des taxes d'habitation !).

Ne pardonnez pas à un vieillard de jouer les Cassandre et amusez-vous bien en attendant !

Mars 2008

Insensibles à la sensibilité des foules, les quotidiens financiers continuent naïvement à nous dire la vérité sur la conjoncture, assurés qu'ils sont de n'être lus que par leurs pairs. J'en fait mes délices chaque matin en buvant mon café au bistrot.

C'est ainsi que j'ai lu, dans La Tribune du 19 février, ces titres et sous-titres flamboyants que je vous livre dans la totalité :


Au plus haut, depuis la fin de la guerre froide, les ventes d'armes repartent dans le monde. A l'exception de l'Europe, le monde se réarme. Les dépenses militaires dépassent les 1200 milliards de dollars. Si les grands pays exportateurs, États-Unis en tête, restent dominants, ils se voient concurrencés par de nouveaux arrivants comme la Chine et l'Inde.


Qui a dit que la consommation était au plus bas ? En voici au moins une qui est florissante !

Tant que les pays civilisés et les autres qu'on croit à la traîne continueront pour de très bonnes raisons culturelles à consacrer (telle la France) 35% de leur budget à la Défense, les nations pueront la mort à plein nez et ce sera un miracle permanent que le maintien de la paix.

L'univers est toujours et encore un cercle de gens sans solution de continuité qui ont le revolver appuyé sur la tempe du voisin, jouant à celui qui ne tirera pas le premier. Et qu'on ne vienne pas me dire que c'est contre la volonté des citoyens ! Chaque fois, qu'en France par exemple, on risque un sondage sur le sujet, on obtient une large majorité (notamment parmi les plus de 50 ans) pour perpétuer et perfectionner sans cesse la Défense Nationale. Oh on sait bien qu'on serait évaporés dans le cosmos à la première attaque (le moral des troupes toujours au plus haut n'y change rien !) mais on aura la consolation que l'agresseur nous mettra les tripes au soleil mais que les siennes il ne les gardera pas à l'ombre très longtemps !

Bon ! Me dites-vous, donc il faut réduire nommément le budget de la Défense ?

Objection votre honneur ! Vous me faites bien rire gens de droite comme de gauche qui me faites remarquer qu'on ne peut pas rester sans Défense devant un monde hostile et armé jusqu'aux dents. Il y a un bien autre argument et celui-ci péremptoire et immédiat. On ne sait déjà plus que faire des chômeurs existants. La courbe du chômage qu'on fait baisser à force de s'appuyer dessus par des artifices qui effacent pratiquement le chômeur du paysage social; mais si vous y ajoutez tous ceux qui vivent de la Défense Nationale et ceux qui un jour en mourront : armée, marine, aviation, gendarmes, CRS et cætera cette courbe va se redresser comme le membre viril d'un homme de bien devant Pamela Anderson !

Alors ? me direz-vous. La suite (elle est passionnante) au prochain indigné permanent car je ne veux pas abuser de votre bonne volonté. Une méditation après l'autre s'il vous plait ! Vous avez autre chose à faire qu'à me lire !

Copyright © 2009 Ce site a été réalisé par Nicolas Rabuté-Magnan, avec la collaboration de Françoise Magnan.

Il est entièrement réalisé et exploité à l'aide de logiciels libres (GNU/Linux, bluefish, gFTP, Gimp...)